Ce qu'il faut faire d'ici le 31 décembre pour diminuer l'impôt à la source


En début d'année prochaine aussi, une partie des contribuables aura intérêt à mettre en œuvre certaines actions pour minimiser un éventuel impact négatif de la réforme sur leurs finances.

Ce n'est plus qu'une question de jours : l'impôt sur le revenu sera prélevé à la source à compter du 1er janvier 2019. Etes-vous certain d'avoir tout mis en œuvre pour maximiser l'impact sur vos finances du passage à ce nouveau mode de recouvrement ? A minima, êtes-vous sûr que les décisions que vous avez prises en vue de l'entrée en vigueur du prélèvement à la source n'auront pas d'effet négatif ? En cas de doute, rassurez-vous : il est encore temps d'agir.

Cela dit, seule une partie des contribuables a intérêt à se retrousser les manches. En effet, en 2019, ne seront imposés au titre de leurs revenus de 2018 que ceux qui auront perçu des revenus labellisés "exceptionnels" par le fisc. Par exemple, des indemnités de rupture du contrat de travail, des indemnités de cessation des fonctions des mandataires sociaux et dirigeants ou encore des prestations de retraite servies sous forme de capital, pour n'en citer que quelques-uns.

"Ceux-là doivent se demander quoi faire d'ici le 31 décembre 2018 pour écraser le montant de leur impôt", enjoint Stéphane Absolu, directeur pôle d'expertise patrimoniale chez Cyrus Conseil.

Lire la suite sur www.journaldunet.com >>

#impot