Fonds euros, quelle solution ?

Depuis plusieurs années, un constat s’impose : les fonds en euros rapportent de moins en moins. Alors que faire de ces actifs ?

Nous vous proposons d’y répondre autour d’une série de 4 articles qui reprennent des convictions partagées avec nos clients.


Depuis 40 ans, les économies européennes connaissent une baisse ininterrompue des taux d’intérêt à long terme. Depuis 4 ans, le taux de l’OAT 10 ans (obligation d’Etat français) est proche de zéro et est même passé en zone négative ces derniers mois. Le ralentissement économique engendré par la crise sanitaire actuelle ne fait que renforcer cette tendance et éloigne toute perspective de remontée des taux d’intérêts, qui devraient rester durablement bas.

Cela impacte donc directement le rendement des fonds en euros des contrats d’assurance vie : en 2019, ils ont rapporté en moyenne 1,33% aux épargnants. Pour 2020, nous devrions atteindre des performances autour de 1%. Cette dégradation de la rentabilité devrait perdurer dans les années à venir. Ainsi, malgré un niveau d’inflation faible, le fonds en euro ne préserve plus le pouvoir d’achat de votre épargne.


Il est désormais clair que continuer à investir sur les fonds en euros, ou maintenir une part trop importante de fonds en euros dans les contrats d’assurance vie, c’est la garantie de ne plus gagner d’argent.


Dans ce contexte, il nous est apparu opportun d’envisager, en fonction de la sensibilité de nos clients, une réorientation progressive de leur épargne vers d’autres solutions d’investissement. Malgré la complexité de cette situation, l’environnement économique et financier actuel va continuer à créer de nouvelles opportunités.


Encadré avec image (pour les RS)

Face à cette réorientation de l’épargne, il convient d’intégrer quelques préalables :

  • Accepter une part de risque plus importante,

  • Faire du temps son allié et donc considérer une illiquidité temporaire indispensable,

  • Diversifier ses investissements en recherchant des actifs décorrélés.


Ainsi, nous proposons des solutions complémentaires, avec des objectifs de rendement supérieurs à ceux offerts par le fonds en euros, tout en prenant en compte les profils de risque, les horizons de placement et les besoins de disponibilités.


Trois classes d’actifs nous semblent intéressantes à étudier dans le contexte actuel :

#1 Les produits structurés

#2 Les fonds d’investissement immobiliers

#3 La dette privée 



Ils font l’objet d’articles que vous retrouvez sur le blog :


Les analyses et les opinions mentionnées ne sauraient être interprétées comme possédant une valeur contractuelle. Elles ne constituent ni un conseil en investissement, ni une offre de produit ou service ou une sollicitation d’aucune sorte.

SIÈGE SOCIAL PARIS

50 bd Haussmann
75009, Paris
01 53 93 23 23

©Cyrus Conseil | Tous droits réservés