Cet impôt sur le revenu que vous n'auriez pas dû payer en septembre


Certains contribuables, pour lesquels le hasard du calendrier a mal fait les choses, ont eu une somme à acquitter au titre de leurs revenus de 2018 alors qu'ils n'auraient pas dû. Celle-ci leur sera remboursée… mais dans un an.

La déconvenue est grande. Vous pensiez n'avoir aucun impôt à payer sur vos revenus de 2018 car l'année dernière vous n'avez perçu que des revenus entrant dans le champ d'application du CIMR, le crédit d'impôt pour la modernisation du recouvrement. Ce dispositif a permis d'effacer l'impôt dû au titre des revenus courants de 2018 (salaires, retraites, revenus de remplacement…) et d'éviter une double imposition en 2019, année de la mise en place de l'impôt à la source. Et pourtant vous voilà avec un avis d'imposition salé.

Comment est-ce possible ? La faute à l'administration fiscale. Pour éviter que des contribuables profitent de l'année blanche pour gonfler leurs revenus de 2018 et payer moins d'impôts, elle a mis en place un dispositif anti-optimisation… Or, certains revenus, malgré leur caractère récurrent, peuvent vous valoir aujourd'hui une imposition inattendue.

"Si le montant des revenus injustement considérés comme exceptionnels de 2019 est supérieur ou égal au montant déclaré cette année au titre de 2018, le fisc régularisera automatiquement" rassure Stéphane Absolu, directeur du pôle d'expertise patrimoniale chez Cyrus Conseil.

Lire la suite sur www.journaldunet.com >>

#impot

SIÈGE SOCIAL PARIS

50 bd Haussmann
75009, Paris
01 53 93 23 23

©Cyrus Conseil | Tous droits réservés