Les bonnes décisions à prendre au moment de la déclaration d'impôts


Faire les bons choix au moment de remplir sa feuille d'impôts permet parfois d'économiser gros. Voici six questions à se poser.

Réaliser des investissements défiscalisants avant la fin de l'année au titre de laquelle l'imposition est établie est un bon moyen pour payer moins d'impôts. S'il est trop tard pour actionner ce levier dans l'optique de diminuer l'imposition des revenus perçus en 2017, il est encore possible de faire baisser le montant de la douloureuse au moment de les déclarer. Pour cela, il suffit simplement de procéder aux bons arbitrages. Voici quatre questions à se poser pour faire les bons choix dans la déclaration d'impôts à souscrire en 2018.

[...]

Couples mariés ou Pacsés en 2017 : imposition séparée ou imposition commune ?

L'avantage de l'imposition commune n'est pas si évident que cela pour les couples aux revenus disparates et ayant des enfants ensemble L'année qui suit le mariage ou le Pacs, les jeunes mariés ou jeunes Pacsés peuvent choisir une dernière fois de déclarer leurs revenus séparément.

"Il est généralement plus avantageux de choisir la déclaration commune s’il existe une disparité sensible entre les revenus des deux membres du couple, explique Gilles Etienne, du cabinet Cyrus Conseil.

L’impôt étant fonction d’une base de taxation et d’un taux progressif, celui qui gagnera plus que l’autre risque d’avoir des revenus taxés dans une tranche plus élevée. S’il opte pour l’imposition commune, le montant de l’impôt en sera donc mécaniquement réduit". L'avantage de faire une déclaration commune n'est plus aussi évident dès lors que les couples aux revenus disparates ont des enfants ensemble. Souscrire deux déclarations distinctes permet en effet à l'un des deux parents – c'est celui qui gagne le plus qui a intérêt à le faire – de rattacher le ou les enfants à sa déclaration et de voir ainsi le montant de son imposition diminuer. Le mieux, pour savoir si vous avez intérêt ou non à déclarer séparément vos revenus, est encore de procéder à une simulation sur le site Internet des impôts.

Dois-je choisir le choisir le système d'imposition du quotient pour mes revenus exceptionnels perçus en 2017 ?

"Il est pertinent d'opter pour ce mode d'imposition lorsque la perception du ou des revenus exceptionnels provoque un changement de tranche d'imposition", assure Stéphane Absolu, à la tête du pôle expertise patrimoniale au sein du cabinet Cyrus Conseil.

Techniquement, cela revient à ajouter le quart dudit revenu exceptionnel à la rémunération principale, puis à multiplier par quatre le surplus d'impôt correspondant. Cela permet ainsi d'estomper les effets de la progressivité de l'impôt. Vous pouvez par exemple faire le choix de ce système d'imposition pour une indemnité de départ volontaire, une indemnité de licenciement ou encore une indemnité de rupture conventionnelle.

[...]


Pour lire l'intégralité de l'article, rendez-vous sur journaldunet.com >>

#impot