Blackfin CP solde son parcours dans le Groupe Cyrus


L’intégralité du capital de Groupe Cyrus appartient désormais à sa direction, qui en possédait déjà 67 %. Celui qui, avec 13 bureaux sur le territoire tricolore et en Israël et 175 salariés, se présente comme l’un des principaux acteurs indépendants du conseil en gestion de patrimoine (CGP) en France vient d’enregistrer la sortie de Blackfin Capital Partners, présent en minoritaire depuis 2012. Pour se financer, le management a choisi de s’appuyer sur une unitranche fournie par Ardian, dont une partie non-tirée au closing lui permettra de se positionner sur des acquisitions. Cette solution a été privilégiée à la piste de l’entrée au capital d’un autre fonds, une option également considérée.

En cinq ans, Groupe Cyrus a fait passer ses encours sous gestion de 1,7 à 3,7 Md€. Une telle croissance a notamment été alimentée par celle de son activité d’asset management (Invest AM) et de conseil en immobilier (Eternam). Pour partir à l’affût d’acquisitions, l’entreprise jouit d’un environnement en sa faveur. « Les CGP doivent composer avec les règles européennes issues de la directive sur la distribution d’assurances (DDA) et de Mifid II – dont la transposition en droit français a largement été anticipée par Groupe Cyrus, rappelle Guillaume Eymar, directeur chez Cambon Partners et conseil de l’opération. Ces textes leur imposent d’investir dans des systèmes d’information robustes pour faire face à leurs obligations de transparence, notamment en termes de rémunération. » Scrutées par l’AMF et l’ACPR, de petites structures de conseil doivent trouver la solution pour faire face à ces exigences. Ce qui peut passer par des scénarios d’adossement.

Retrouvez l'article également sur capitalfinance.lesechos.fr >>

#cyrus